Cambriolage : la télésurveillance pour mieux sécuriser votre logement

la télésurveillance pour mieux sécuriser votre logement

Face au risque de cambriolage, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir muscler la sécurité de leur logement en ayant recours à la télésurveillance. Zoom sur les solutions qui vous permettront de protéger votre habitation.

En 2016, 243 500 logements ont fait l’objet d’un cambriolage en France, selon le bilan « Interstats » publié par l’Insee, soit une effraction relevée toutes les deux minutes en moyenne. Après avoir accusé une légère baisse en 2015 (-1%), ce nombre a augmenté de 4 % l’année dernière.

Le risque de se faire cambrioler fait partie des sources d’inquiétudes les plus importantes chez les Français. D’après une étude réalisée en juin dernier par le site budget-maison, 68 % des interrogés ont déclaré avoir peur des cambriolages pendant leurs vacances, période propice aux vols à domicile.

Pour préserver votre logement des cambriolages, la télésurveillance fait partie des solutions à privilégier. Plus qu’une simple alarme qui dissuade en faisant du bruit, la télésurveillance vous alerte directement en cas d’intrusion.

Avant, les alarmes avertissaient des centrales qui faisaient intervenir un agent pour vérifier l’effraction avant d’appeler la police. Désormais, cette vérification peut se faire à distance par l’occupant en fonction de l’équipement installé à son domicile, une solution plus économique que le recours à une société spécialisée. 

La vidéosurveillance en première ligne

En termes de dispositifs de sécurité, la vidéosurveillance se révèle être la plus protectrice. Les caméras réduisent en effet le risque de cambriolage de 22 %. D’après l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), devant les digicodes (15 %) et les portes blindées (7 %).

Positionnées à l’extérieur de votre habitation, les caméras sont désormais connectées. Elles vous permettent de suivre en direct ce qu’il se passe chez vous sur votre téléphone ou votre tablette. Les images sont enregistrées dans un cloud sécurisé afin de conserver les traces d’une éventuelle infraction.

Le choix de caméras à reconnaissance faciale vous permet d’accentuer la sécurité de votre logement. Une fois que vous avez enregistré les visages des personnes autorisées à accéder à l’intérieur de votre foyer grâce au logiciel de la caméra, cette dernière est en mesure d’identifier lorsqu’un inconnu cherche à s’introduire chez vous pour ensuite déclencher le système d’alarme.

Aujourd’hui, la domotique a fait évoluer les dispositifs d’alarme pour les inscrire pleinement dans la maison connectée. Certaines alarmes sont désormais contrôlables via une application sur votre smartphone qui envoie également une notification par sms lorsque quelqu’un active ou désactive votre système.

Pour avoir un impact probant sur la sécurité de votre logement, l’ONDRP préconise d’associer les solutions : disposer d’une alarme, d’un digicode et d’une porte blindée permet en effet de réduire de 81 % le risque d’intrusion dans un appartement et de 67 % dans une maison.

À savoir : votre assureur peut exiger qu’un système de télésurveillance soit mis en place pour des contrats dont la valeur du capital déclaré dépasse une certaine somme.